Bienvenue sur mon blog qui décrypte l'actualité en France et en Allemagne

Martin Schulz est capable de renverser la table

Martin-schulzLa question m’est fréquemment posée en France : pourquoi un Allemand candidat de la gauche pour la Commission Européenne ? Les Allemands et leur politique économique d’austérité, est-ce vraiment le meilleur symbole pour un nouvel espoir en Europe ?

Le questionnement est très compréhensible. La politique économique impulsée ces dernières années par le couple infernal Angela Merkel / Wolfgang Schäuble ne donne pas envie. Le contexte récessioniste et  la perte de compétitivité des entreprises d’Europe du Sud ne sont peut-être pas de la faute de l’Allemagne, mais celle-ci impose une politique économique fondée uniquement sur la  vertu de la réduction des dépenses, nécessaire mas pas suffisante pour relancer le continent, et ce, couplé à une doctrine d’inflation très faible et de monnaie très forte, qui pénalisera toujours les économies d’Europe du Sud.

Un social-démocrate allemand, n’est-il pas culturellement très proche de cette doctrine, d’autant plus que le SPD est actuellement en grande coalition avec le parti chrétien-démocrate d’Angela Merkel ?

D’abord, le personnage lui-même arrive à dissiper rapidement cette crainte. Européen dans l’âme, il voit beaucoup mieux que les ministres du gouvernement allemand (sociaux-démocrates compris !) les ravages de cette politique unilatérale. Il visite souvent l’Europe du Sud, et il y est considéré comme un homme qui comprend les souffrances et les demandes de cette partie du continent. Quand Martin Schulz vient en Grèce, par exemple, les Grecs le voient comme quelqu’un qui comprend et soutient leur point de vue. Ce n’est évidemment pas le cas d’Angela Merkel, ou même de membres sociaux-démocrates du gouvernement allemand ; je pense à la visite du ministre des Affaires Etrangères Frank-Walter Steinmeier qui a été à cet égard une déception en Grèce.

Puis, il y a une autre raison : pour s’opposer de façon crédible à la politique européenne menée par les conservateurs européens et le gouvernement allemand, un Allemand est plutôt bien placé. Prendre des positions fortes contre le supposé intérêt de son propre pays crédibilise l’action d’un responsable politique européen. Martin Schulz ne cherche visiblement pas à plaire à l’opinion publique allemande (ou finlandaise, ou autrichienne, ou néerlandaise…), qui est contre tout ce qui peut ressembler à la solidarité européenne.

C’est en cherchant à imposer le véritable intérêt européen et non celui d’un pays, fût-il le plus riche, que Martin Schulz pourra renverser la table.

2 avril, 2014 à 9:49


Un commentaire pour “Martin Schulz est capable de renverser la table”


  1. Laurent Boisseau écrit:

    Martin Schulz est le meilleur candidat pour la présidence de la Commission européenne. C’est en réorientant la politique au niveau européen que nous gagnerons des marges de manœuvre au niveau français de manière à sortir plus rapidement des politiques de rigueur, ingrates mais malheureusement nécessaires dans le contexte actuel.
    Faites une belle campagne, mes souhaits de succès vous accompagnent !
    Laurent


Laisser un commentaire